Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA MEMOIRE DE EDDY COCHRANE
A LA MEMOIRE DE EDDY COCHRANE
A LA MEMOIRE DE EDDY COCHRANE

En 1956, Boris Petroff demande à Cochran d'apparaître dans la comédie musicale The girl Can't help it (La Blonde et moi

Eddie accepte et présente une chanson Twenty Flight rock, une chanson assez brutale, dans ce style de rock qui inspira tant le punk rock que le rockabilly revival illustré par les Stray Cats. En 1957, Cochran sort son premier succès Sittin in the Balcony, un des rares titres qu'il enregistre qui soit écrit par un autre auteur (John D Loudermilk). S'en suit une tournée en Australie avec Gene Vincent et Little Richard

Durant sa brève carrière, Eddy Cochran remporte un certain nombre de succès dans le Rock'n Roll: C'mon Everybody, Somethin' Else, My Way (trois titres de chansons repris plus tard par Sid Vicious sinon que My Way n'est pas la chanson de Cochran mais celle dérivée par Paul Anka de Comme d'habitue chante par Claude François et Jacques Revaux, Weekend, Nervous Breakdown et son titre posthume Three Steps to Heaven. Un de ses plus grands succès Summertmes Blues co-écrit avec Jerry Capeheart, fut repris par de nombreux artistes depuis sa création, notamment les Beach Boys, les Who Van Halen, les Stray Cats, Blue Cheer et en France par Johnny Hallyday (La fille de l'été dernier).

Eddie Cochran est aussi connu pour ses performances à la guitare, d'abord une guitare électrique acoustique modèle Gibson puis, à partir de 1956, sur un modèle Gretsch 6120 qu'il a lui-même modifié.

Le 16 avril 1960, alors qu'il se rend en taxi de Bristol à l'aéroport de Londres, en compagnie de sa fiancée Sharon Sheeley et du chanteur Gene Vincent, il est victime d'un accident : le taxi s'encastre dans un réverbère. Transporté à l'hôpital dans un état grave, il meurt le lendemain à peine âgé de 21 ans.

Tag(s) : #Eddy Cochrane