Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

rachelle9876·44 vidéos

L'élément roulant d'un train s'appelle le bogie. La jonction entre 2 rails d'une voie ferrée n'est jamais parfaite (il y a toujours un espace entre les rails qui est prévu pour compenser la dilatation du métal). Donc, lorsque le train roule, lorsqu'il rencontre l'espace vide au passage d'un nouveau rail, le bogie reçoit un à-coup. En fait, le bogie a deux essieux : donc ce sont deux à-coups que l'on ressent (le fameux "ta-da...ta-da..." du train qu'on entend encore de nos jours, quoique beaucoup plus faible). Revenons dans les années 1920, avec les bûcherons noirs qui traversaient régulièrement la Louisiane et le Texas en train. Pour se divertir durant le voyage (très long), ils jouaient du piano. Cependant, les musiques sont brouillées par le bruit des bogies qui sautent. Mais, plutôt que de se laisser polluer la musique par ce rythme parasite, ces jazzmen ont eu l'idée de jouer avec (ce qui est dans l'esprit du jazz : jouer avec la musique). Il fallait trouver un nom à cette musique : "the bogie music" aurait pu convenir, mais, sans doute par jeux de mots, pour la sonorité, pour coller au "ta-da...ta-da...", bogie-woogie a plus marqué les esprits, terme rapidement altéré en boogie-woogie. L'officialisation de l'appellation aura lieu en 1928 lors de l'enregistrement de "Pinetop's Boogie-Woogie" par Pinetop Smith (1907-1929).

 

Tag(s) : #funky

Partager cet article

Repost 0