Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RAY CHARLES UN MONSIEUR DU ROCK ET DU BLUES

Ce n'est qu'en 1947, à seulement 16 ans, après avoir traversé tout le pays pour s'installer à Seattle, qu'il commence à se produire dans les clubs comme chanteur, accompagné de sa propre formation. C'est là qu'il rencontre Quincy Jones, avec qui il se lie d'amitié. Il signe un contrat chez Swing Time Records après avoir rencontré Jack Lauderdale et après plusieurs disques avec des succès modestes, Rocking Chair Blues ou The Ego Song, il enregistre Baby, Let Me Hold Your Hand, qui se place dans les premières places des R&B charts en 1951. Il commence alors à forger sa personnalité musicale, s'éloignant peu à peu de ses premières influences, Nat King Cole et Charles Brown. Il fait une approche de son propre style avec Hey Now ou Kiss Me Baby.

Aidé par Atlantic Records, sa maison de disques, qui lui laisse toute liberté de création, Ray Charles va connaître une décennie de succès. Le premier succès qu'il enregistre est The Sun Gonna Shine Again, produit par Ahmet Ertegün (qui par ailleurs a écrit une chanson connue de Ray Charles Mess Around), son producteur et fondateur d'Atlantic Records. Il compose son premier grand succès I Got a Woman. Viennent ensuite Hallelujah I Love Her So, Drown in My Own Tears, This Little Girl of Mine, The Right Time très bien placés dans les R&B charts. Il faut attendre la sortie de What'd I Say en 1959, premier hit dans les pop charts et Genius Of Ray Charles, pour que sa notoriété s'élargisse dans de notables proportions.

Fermement décidé à continuer sa percée en direction du public pop, le chanteur quitte la maison Atlantic pour ABC Paramount en 1959, plus à même de lui offrir une passerelle vers le public blanc. Ce « crossover » fait qu'il sera le premier artiste noir de l'histoire à être écouté par un public blanc (et de même pour les succès qui vont avec) : Georgia on My Mind (1960), Hit the Road Jack (1960), One Mint Julep, Moanin, I'm Gonna Move to The Ouskirts Of Town (1961), Unchain my Heart, Bye, bye Love, I Can't Stop Loving You, You are my sunshine (1962), Born To Be Blue,Busted, In The Evening, Puis son parcours sera très long dans le monde du blues je vous le développerai  plus tard quand nous auront finit avec cette fabuleuse époque du début du rock n’ roll mais je n’oublie pas non plus le cinema qui sera un complément de cette époque magnifique

Tag(s) : #BLUES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :