Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.rollingstonesnet.com/images/FacesKeithFaces.gifCe sont finalement les affiches de promo pour la tournée 1973 qui achèveront la collaboration de Lane et des Faces puisqu'elles mentionnent désormais "Rod Stewart And The Faces". Rien ne va plus au sein de Faces et l'album à paraître cette année-là est une parodie de ce que le groupe a pu ou a su faire auparavant. Ooh La La est pourtant un succès commercial lors de sa sortie par les attentes qui l'entouraient, mais le bouche à oreille va fonctionner et l'album se perd bien vite dans les classements. Pour ne rien arranger, un problème de contrat qui lie Rod à sa maison de disques, empêche la sortie d'un album solo et l'on fait patienter les fans avec une compilation titrée "Sing It Again Rod". Les Faces ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes et le remplacement de Lane par un bassiste japonais Tetsu Yamauchi n'arrange pas les affaires du groupe : l'âme du groupe a disparu sur vinyle comme sur scène et c'est en 1975 que le groupe se sépare totalement, alors que Ron Wood fait depuis des mois des infidélités en ayant rejoint les Rolling Stones.

En 1974, Rod sort Smiler un autre album détestable, bâclé et où se retrouvent des compos fond dehttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e7/Rod_Stewart_and_Ron_Wood_-_Faces_-_1975.jpg/220px-Rod_Stewart_and_Ron_Wood_-_Faces_-_1975.jpg tiroir. Seul surnage au-dessus de ces méandres qui composent l'album, la reprise de Chuck Berry "Sweet Little Rock'n Roller". Rod, lassé de cet épisode regrettable et las de verser une énorme part de ses revenus aux taxes royales britanniques, lorgne depuis quelque temps vers les États-Unis. Il part s'installer finalement dans une confortable villa à Beverly Hills en compagnie de sa nouvelle égérie Britt Ekland. Côté studio, c'est le même renouveau, et il enregistre notamment à Muscle Shoals mythique studio d'enregistrement (Elvis Presley ou Otis Redding) un album produit par la crème des producteurs de l'époque Tom Dowdun album dont le titre résume l'épisode "Atlantic Crossing", sorti fin 1975. Le son y est totalement différent des 4 albums précédents, et se tourne vers la soul. « Sailing » en est le méga hit de l'année.

Ajoutée par le 14 déc. 2010

Tag(s) : #1974

Partager cet article

Repost 0